Frémissements et autres vibrations

https://www.aypsite.ch/lecons_tantra
Myriam
Messages : 6
Inscription : 21 Nov 2019, 17:23

Frémissements et autres vibrations

Message par Myriam » 11 Fév 2020, 11:04

Bon matin Amandine, Tristan & fellow yogi !

Ce n’est pas vraiment une question que j’aurais à formuler, plutôt un fil que j’essaye de reprendre par ici. Ou par lequel j’accepte de me laisser reprendre...
Après quelques mois de pratique bi•quotidienne et de lectures, me revient une sensation d’être désaccordée (qui ne m’a jamais quitté c’est simplement qu’elle se masque derrière d’autres préoccupations), comme s’il y avait l’intuition d’une fréquence qui serait plus juste, ou harmonique, ouverte. Faute de me mettre au diapason c’est comme si j’étais prise dans un piège, enfermée de façon d’autant plus inextricable qu’il n’y a pas d’autre piège, pas d’autre cage que cette sensation elle-même...
C’est du côté du suivisme du Cachemire que je rencontre le terme « spanda », qui me mène à aborder cette dimension tantrique que j’avais laissée de côté en découvrant AYP.
Cette perspective est très différente, n’est-ce pas, des traditions dans lesquelles l’Eveil ou la Libération relèvent d’un Vide aussi serein qu’atone ? Pour l’instant, la méditation ne me suffit pas à trouver des instants d’accordance. Essayer de les prolonger les dissipe immédiatement. Peut-être est-ce que je manque encore de subtilité pour percevoir des fréquences plus basses, ou moins intenses ?
Voilà je ne sais pas trop s’il y a une réponse possible mais j’ai eu l’élan de vous écrire - c’est long, d’ici juin !

Tristan
Messages : 6
Inscription : 15 Oct 2019, 22:33

Re: Frémissements et autres vibrations

Message par Tristan » 13 Fév 2020, 23:09

Salut Miriam,

Si vous sentez que vous n'êtes pas très «en phase» avec les choses et qu'il y a du chemin à parcourir, alors la suggestion est de simplement continuer vos pratiques. Il n'est pas nécessaire de se sentir "en phase" avec quoi que ce soit, ou de ressentir autre chose. Pendant la méditation, si nous remarquons que ce sentiment est là, nous pouvons simplement revenir au mantra. Il en va de même pour vouloir étendre des sentiments beaux ou heureux lorsqu'ils surviennent dans la méditation. Nous pouvons simplement remarquer que ce désir est là et préférer facilement le mantra à la place. Essayer de s'éloigner des sentiments de discorde, ou chercher et essayer de conserver des sentiments de félicité ou de beauté sont en fait le même processus. L'un repousse quelque chose et l'autre saisit quelque chose, mais ils impliquent tous deux un mouvement dans une certaine direction, loin de là où nous sommes. Avec la méditation, nous apprenons à être simplement, en favorisant facilement le mantra avec notre attention sur tout ce qui se passe. Il doit y avoir une certaine confiance dans le processus.

Le terme "spanda" signifie vibration, et dans les traditions tantriques se réfère à la nature de toute l'existence phénoménale. Le processus d'éveil comporte deux aspects, l'un est la culture du silence et de la béatitude et l'autre est la culture de l'énergie et de l'extase. Certains chemins spirituels favoriseront un côté de l'equation et d'autres favoriseront l'autre côté. En fin de compte, tout chemin efficace finira par cultiver les deux.

Dans AYP, il y a une légère préférence pour la culture du silence intérieur. C'est pourquoi la méditation est la première pratique qui est pratiquée, et celle qui reste, même si les pratiques énergétiques doivent être temporairement retirées de la routine en raison de le rythme personnel. La méditation serait la dernière pratique à être abandonnée dans un scénario de rythme intense.

La plupart des pratiques de l'AYP sont en fait des pratiques de culture d'énergie. Donc, même si AYP commence par la cultivation du silence intérieur, nous ajoutons bientôt du côté de la culture énergétique des choses. Et les outils ne manquent pas dans la boîte à outils lorsque nous y arrivons.

Donc, avec AYP, ce n'est pas que l'illumination se trouve de l'autre côté d'une sorte de vide. Il s'agit en fait d'un processus vivant qui implique la fusion du silence intérieur et de l'énergie. À un niveau supérieur, c'est la fusion de l'extase et du bonheur qui aboutit à l'unité. Au fur et à mesure que nous pratiquons, le terme "spanda" (vibration) devient de plus en plus évident. Alors que nous commençons à voir à travers le nom et la forme des objets, qui sont en fait simplement une projection de l'esprit sur les objets eux-mêmes, nous voyons que tout est simplement une vibration subtile, existant dans la conscience et non séparée de cette conscience.

Vous pouvez trouver ces leçons utiles:

Leçon 35: Jalons des Lumières - https://www.aypsite.ch/lecon_035

Leçon 333: Dissoudre le témoin dans l'unité - https://www.aypsite.ch/lecon_333

Leçon 350: Pratiques pour dépasser le stade du témoin - https://www.aypsite.ch/lecon_350

______________________

Hi Miriam,

If you are feeling that you are not very "in tune" with things and that there is some way to go on the path, then the suggestion is to simply continue with your practices. There is no requirement to feel "in tune" with anything, or to feel anything else. During meditation, if we notice that that feeling is there, we can simply come back to the mantra. The same goes with wanting to expand beautiful or blissful feelings when they arise in meditation. We can simply notice that that desire is there, and easily favour the mantra instead. Trying to get away from feelins of disharmony, or seeking and trying to hold onto feelings of bliss or beauty are actually the same process. One is pushing something away and the other is grasping after something, but they both involve movement in some diretion, away from where we are. With meditation we are learning to simply be, by easily favouring the mantra with our attention over anything else that is going on. There has to be a certain amount of trust and confidence in the process.

The term "spanda" means vibration, and in the Tantrik traditions refers to the nature of all of phenominal existence. There are two aspects to the process of awakening, one is the cultivation of silence and bliss amd the other is the cultivation of energy and ecstasy. Some spiritual paths will favour one side of the equation and others will favour the other side. In the end, any effective path will end up cultivating both.

In AYP there is a slight preference for the cultivation of inner silence. This is why meditation is the first practice that is taken on, and the one that remains, even if the energetic practices have to be temporarily removed from the routine due to self-pacing. Meditation would be the last practice to be dropped in a heavy self-pacing scenario.

Most of the practices in AYP are actually energy cultivation practices. So, even though AYP begins with the cultivation of inner silence, we are soon adding on the energy cultivation side of things. And there is no shortage of tools in the toolbox when we get to them.

So, with AYP, it isn't that enlightenment is found at the other side of some kind of void. It is actually a living process which involves the merging of both inner silence and energy. At a higher level this is the merging of ecstasy and bliss which results in unity. As we practice, the term "spanda" (vibration) becomes more and more obvious. As we begin to see through the name and form of objects, which are actually simply a projection of the mind onto the objects themselves, we see that everything is simply a subtle vibration, existing within consciousness and not separate from that consciousnesss.

You may find these lessons useful:

Lesson 35: Enlightenment milestones- https://www.aypsite.ch/lecon_035

Lesson 333: Disolving the witness in unity- https://www.aypsite.ch/lecon_333

Lesson 350: Practices for going beyond the witness stage- https://www.aypsite.ch/lecon_350

Répondre